Mike Ward, 50 Nuances de Noir!!!

Ce jeudi 23 mai 2019, c'est une soirée de 1ère Médiatique pour Mike Ward, qui revient avec son nouveau Spectacle « NOIR » et c'est la Salle Albert Rousseau que le très controversé humoriste avait choisie pour nous servir tout un moment de Fous-Rires continus.

Mais avant l'entrée en scène de Mike Ward, ce sont deux personnages aussi débridés, qui ont le ridicule comme cheval de bataille pour nous prouver que l'humour aussi Absurde que Ridicule ne tuent pas, car il faut bien se rendre à l'évidence que nous avons pas mal plus de chances de mourir d'un Cancer, que d'une joke.

Le premier qui montera sur scène, c'est un gars qui nous enverra une mélange de musiques, un peu n'importe quoi, mais qui ne fite pas, c'est D.J. White Russian ( Julien Bernatchez ), un gars vraiment sympathique, qui nous fera un peu n'importe quoi, mais qui au final, c'est toujours divertissant.

La seconde Humoriste qui déboulera sur la scène, une fille complètement folle qui tripe sur les gros douaniers américains, puisqu'elle nous raconte à sa manière, une histoire complètement débridée qui découle d'une très mauvaise idée.

En Gros, l'affaire aurait pu virer solide, entre trip et fantasmes, juste dans le but de prendre une photo avec la panneau qui annonce la Frontière Américaine et des douaniers pincés qui ne savent pas que le rire fait partie du propre de l'homme.

Et dans le plus sérieusement « non mais, j'ai tu dit Sérieux, moi ??? » du monde, Christine Morency, une fille qui prend vraiment beaucoup de place sur scène, nous avons adoré son 15 minutes de présentation et bien sûr, nous avons hâte à Une Heure Trente de Spectacle avec elle, car, si il y a un conseil important à suivre, allez faire un gros pipi avant d'entrer dans la salle.

Vers 20 h 20, c'est le très attendu Mike Ward qui nous expédiera dans le Noir, malgré une scène bien éclairée « Ben quoi, vous avez déjà vu un show sans lumières ??? ».

Mike Ward n'est pas tuable et il le dit lui-même, que de toutes façons, il n'a plus rien à perdre et que peu importe la suite, il revient sur des sujets qui ont fait partie de l'actualité, en parlant de ceux qu'il a côtoyés, mais qui pour des raisons de crimes sexuels, ont eu à faire face la justice, nous ne citerons pas de noms ici, car Stars-Flashs Média n'est pas une salle de tribunal.

Mais, ce qui est certain, c'est que Mike Ward n'a jamais atteint de limites, car, il les repousse sans cesse, pour aller toujours plus loin, quand il nous parle des pédophiles, des Terroristes, il jongle littéralement avec des sujets sensibles, tout en nous expliquant qu'il voue un amour respectueux aux personnes qui changent de sexe, qu'ils soient trans-sexuels ou trans-genres, mais il éprouve encore plus d'amour envers les animaux en nous mentionnant « Autant que l'amour que Magnotta portait aux Asiatiques ».

Rendu à 45 ans, Mike Ward n'est pas vraiment plus sage, car, comme il le dit, il s'en Câl....., Pour la salle qui était pas mal pleine, il est évident que ce spectacle n'est pas pour les jeunes enfants, en raison du langage et des propos de l'Humoriste.

L'interaction avec le public, fait partie intégrante du spectacle, car Mike Ward posera quelques questions à ceux qui sont assis face à lui, en allant vraiment plonger dans des sujets personnels et si la Controverse était une Discipline Sportive, Mike Ward serait l'un des Meilleurs, habitués à la première marche du Podium.

Si l'humour Noir de Mike Ward devrait être représenté par un outil, ce serait « Une Tronçonneuse » car il déchire tout en coupant et forge en taillant, dans ce que l'humain fait de plus Absurde, en abusant des enfants et en volant des vies, tout en brisant des familles.

Une heure de spectacle qui risque de vous causer de très fortes douleurs de mâchoires, de par le rire continu provoqué par celui qui reste l'un des plus Efficaces, des plus habiles et qui surtout, même si placé en situation d'Équilibriste, reste fidèle à lui-même, en restant irrévérencieux, vulgaire et incorrigible, sans toutefois, jamais plonger dans la méchanceté gratuite.

Vous qui avez lu cette chronique, vous devez êtres quelques peu mêlés, voir à même êtres rendus à vous demander si vous avez manqué quelque chose, puis si vous avez eu la chance d'êtres présents ce jeudi soir, vous avez fort probablement aimé ce Show, qui a un certain moment s'est presque déroulé dans le Noir, ou au moment où le temps d'aller chercher son verre de liqueur, Mike Ward dépose son Micro Rond sur le tabouret et lorsque ce dernier ( le micro ) décide de tenter de s'échapper sans aucune discrétion, finira brisé... au Tapis.

Vous avez manqué ce Spectacle, eh bien, par chance, Mike Ward ajoute deux dates supplémentaires à la Salle Albert-Rousseau, les 24 et 25 Septembres 2019 et nous vous recommandons vraiment cette Folle Soirée, qui même si elle porte le nom de NOIR, vous en fera voir de toutes les Couleurs.

Vous souhaitez réserver vos billets pour les Supplémentaires, trouver les lieux de présentations de ce Spectacle dans lequel l'Humour NOIR ne se prend pas avec des Gants Blancs, rendez-vous sur le site web de Mike Ward.

https://mikeward.ca/fr

 

Une Chronique de F.Demarteau - Stars-Flashs Média

© 2018 - STARS-FLASHS MÉDIA.
Tous droits réservés et protégés par Copyright

  • Facebook
  • Twitter
  • Icône social Instagram
  • YouTube
  • Vimeo sociale Icône